En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites ou vous proposer des contenus en rapport avec vos centres d’intérêts. OK

RéfleXions en Gynécologie Obstétrique la revue

Dossiers RéfleXions en Gynécologie Obstétrique
N°57 - Janvier 2020

Obstétrique. Actualités 2020

Découverte d’une dysthyroïdie au cours de la grossesse

S. Gricourt et D. Luton

résumé La reconnaissance d’une dysthyroïdie au cours de la grossesse est essentielle, car celle-ci peut retentir sur l’état maternel ou le développement du foetus. Cet article aborde les questions à se poser pour relever l’enjeu des dysthyroïdies découvertes lors de la consultation d’obstétrique. ... lire la suite

Pathologie hémorroïdaire et fissure anale du post-partum

A. Laurain et L. Abramowitz

résumé Après un accouchement, un tiers des femmes présentent une pathologie anale. Il s’agit le plus souvent de thrombose hémorroïdaire ou de fissure anale, chez respectivement 20 % et 15 % des parturientes. La dyschésie et, dans une moindre mesure, les éléments en faveur d’un accouchement traumatique, sont les principaux facteurs de... lire la suite

Allaitement maternel après cancer du sein

C. Fournis, M.C. Voltzenlogel, V. Lavoué et J. Levêque

Introduction L’allaitement maternel chez une femme traitée pour un cancer du sein outre sa dimension symbolique, a été longtemps occulté tant par les patientes que par les médecins. Aujourd’hui, la question nous est posée régulièrement car : - le pronostic global du cancer du sein s’améliore y compris chez les femmes jeunes, ... lire la suite

GEMVI 2019 (22-23 novembre 2019, Paris)

Actualiser les informations sur la ménopause et le vieillissement hormonal

Patrice Lopes

L’évaluation des risques à la ménopause a été un thème central du 10e c ongrès d u G EMVI. Comment conseiller une prise en charge rationnelle ? La conférence d’introduction du Pr F. Eisenger a été centrée sur la compréhension des risques, avec 3 niveaux d’analyse : > le scénario, avec quels sont les risques ? ... lire la suite

Prothèses vaginales

Renaud de Tayrac

Les indications privilégiées de chirurgie vaginale sont l’âge > 70-75 ans, une cystocèle prédominante, des antécédents de chirurgie abdominale adhésiogène, une obésité morbide, une récidive après promontofixation, une contreindication à l’anesthésie générale et une dysplasie sévère du col utérin. Les prothèses vaginales sont généralement indiquées pour les prolapsus importants (stades 3-4), a fortiori récidivés, et prédominants sur l’étage antérieur (cystocèle). ... lire la suite

Les avantages méconnus du THM : impact sur la peau et les phanères

Sandra Ly

Comme tous les autres organes, la peau vieillit, mais cette interface reflète de façon visible l’ensemble des phénomènes caractérisant le vieillissement. Le vieillissement cutané (VC), exposé aux yeux de tous dans une société tournée vers le « jeunisme », représente le principal motif des consultations en dermatologie esthétique (1). Le VC est d’origine multifactorielle et, bien qu’ils soient intimement intriqués, il est classique de distinguer... lire la suite

Ménopause et risque cardio-vasculaire : intérêt du score calcique

Stéphane Manzo-Silberman

Les maladies cardio-vasculaires (MCV) constituent la première cause de mortalité chez la femme (1) devant les pathologies néoplasiques (2-4). Certes, la mortalité postinfarctus a chuté de manière drastique ces quinze dernières années, avec le déploiement de l’angioplastie primaire et l’enrichissement de l’arsenal médicamenteux de prévention secondaire (5). Cependant, la mortalité précoce, intra-hospitalière, reste supérieure chez la femme et cela persiste après ajustement sur l’âge et... lire la suite

Congrès Pari(s) Santé Femmes 2020

Place et apport de la protéine épididymaire humaine de type 4 (HE4) dans le diagnostic et le suivi du cancer de l’ovaire

Sofiane Bendifallah et al.

Le cancer de l’ovaire en France(1) se situe au huitième rang des cancers chez la femme, avec environ 5 200 cas par an. Le taux de mortalité est élevé, puisqu’il représente la quatrième cause de décès par cancer chez la femme. En 2018, près de 3 479 décès ont été recensés. Près des trois quarts des patientes sont diagnostiquées a un... lire la suite

Intérêt des marqueurs angiogéniques (sFlt-1/PlGF) dans les pathologies placentaires

Suha Jaudi

Deuxième cause de décès maternel, la pré-éclampsie (PE) est un enjeu majeur de santé publique(1). C’est l’une des principales causes de morbidité et mortalité maternelles et foetales, avec en particulier le retard de croissance intra-utérin (RCIU). Il s’agit d’une dysfonction placentaire entraînant une dysfonction endothéliale dans laquelle des facteurs angiogéniques placentaires sont impliqués. Nous aborderons les dosages des deux principaux facteurs angiogéniques, leur intérêt dans... lire la suite