En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites ou vous proposer des contenus en rapport avec vos centres d’intérêts. OK

RéfleXions Rhumatologiques la revue

Dossiers RéfleXions Rhumatologiques
N°206 - Février 2019

Inhibiteurs du check-point immunitaire en oncologie

Immunothérapie par inhibiteurs de points de contrôle immunitaire : quelles molécules pour quelles indications

Emeline Orillard, Elsa Curtit

résumé Depuis 2011 et la première autorisation de mise sur le marché (AMM) de l’ipilimumab, les inhibiteurs de points de contrôle immunitaire ont une place importante dans l’arsenal thérapeutique en oncologie. Six ont actuellement une AMM : l’ipilimumab (anti-CTLA-4), le nivolumab et le pembrolizumab (anti-PD-1), le durvalumab, l’atezolizumab et l’avelumab (anti-PDL-1). Initialement indiqués dans les tumeurs... lire la suite

Effets secondaires immunologiques des inhibiteurs du check- point utilisés en oncologie

Éric Toussirot

résumé les inhibiteurs du check-point immunitaire (ICI) sont utilisés en oncologie depuis 2011 dans différentes formes de cancer métastatique ou avancé. Ils bloquent certaines voies spécifiques comme CTLA-4, PD-1 ou PD-L1. Du fait de leur mécanisme d’action (blocage d’un signal inhibiteur de l’activation lymphocytaire), ils modifient l’équilibre du système immunitaire en induisant une rupture de la... lire la suite

Quelle prise en charge des effets secondaires immunologiques des inhibiteurs de checkpoint et recommandations actuelles ?

Marie Kostine

résumé La prise en charge des effets secondaires immunologiques des inhibiteurs de checkpoint nécessite une collaboration étroite entre l’oncologue référent et le spécialiste d’organe. L’objectif est de contrôler la dysimmunité induite sans perdre l’efficacité anti-tumorale. Pour cela la corticothérapie, quand indiquée, est le traitement de 1ère intention, mais d’autres immunosuppresseurs (cDMARDs ou bDMARDs) sont parfois... lire la suite